La magie du sleep

Deux idées révolutionnaires attirent particulièrement mon attention en ce printemps 2013, qui aurait très bien pu être le printemps 2002 ou même 1986, les années se suivant et se ressemblant étrangement dans la presse dite féminine, qui n’a de féminin que le nom quand on sait les outrages que cette presse se délecte de nous faire subir à nous les femmes ! Auto-massage de cellulite en pure perte, épilation à la cire chaude, voire au sucre caramélisé (sans déconner, essayez de vous mettre du sucre caramélisé sur les poils des bras (pour rester correcte) et on en reparle !), masque facial à l’avocat, shampooing aux œufs, rinçage au vinaigre, enfilage de string si je puis dire, talons de 12cm pour une démarche gracieuse tant qu’on reste assise, et on trouvera sûrement cette année encore de nouvelles « recettes de grand-mères » miracles, à croire que notre patrimoine familial est inépuisable en conneries.
Mais fi des digressions, les deux idées révolutionnaires qui ont retenu mon attention cette année sont : mincir en dormant, et encore mieux, mincir en mangeant ! Deux idées qui n’en sont en fait qu’une et qu’on pourrait résumer ainsi : foutage de gueule. Il est une règle qu’il faut connaître, et je parle en experte diététicienne de forums, c’est que pour vraiment maigrir, la solution est très simple : il faut arrêter de manger. Ensuite si on préfère se leurrer en se disant que manger de tout en petite quantité nous fera perdre les 5kg qu’on n’a JA-MAIS réussi à perdre en 15 ans, alors soit. Alors soit, essayons de mincir en dormant. Mais quelle merveilleuse idée ! Comme l’assure plusieurs crèmes anti-cellulite pour les fesses, les cuisses, le ventre, les coudes, il suffirait donc d’appliquer la crème le soir et de laisser faire la magie du sleep. Car il est bien connu que des trucs surnaturels se passent dans notre corps quand on dort, c’est d’ailleurs comme ça que Beyoncé a des cuisses aussi toniques, elle prend une douche à la Vitamin Water avant de se coucher. Certains lecteurs m’accuseront d’être sarcastique, que nenni. Ca fait longtemps que j’ai compris que je ne maigrirai vraiment jamais que dans ma tête où j’ai généralement un corps de surfeuse, on appelle donc ça l’amertume, mes amis.
La conclusion de cet article ? Alors, je pourrais vous dire que ce qui compte vraiment, c’est d’être bien dans son corps, de ne pas s’occuper du regard des autres, de se trouver belle dans le miroir quand Cristina Cordula vous explique que vous êtes un A en bas avec une tendance au V en haut. Mais foutaises ! Le principal c’est que lorsqu’on mange un burger pour le dîner avec un Paris-Brest en dessert, c’est d’avoir encore la volonté, la motivation, ou plus simplement l’inconscience de se dire « pas grave, demain je ferai du sport.» Tant que cette excuse marche encore et nous fait passer une bonne soirée, on pleurera plus tard sur le bord de la piscine dans notre maillot qui ne nous allait déjà pas dans la cabine d’essayage, parce que la procrastination c’est peut-être pas la clé du succès mais c’est la clé du bonheur…momentané.
Si vous aimez, partagez !Email to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Google+
Google+
Tagged with:    

Publiez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique. Champs obligatoires *

Date de publication : 3 juin 2013