Les JO : l’important c’est de ne pas participer

simone biles en grand ecart

Simone Biles se loupe au pas chassé aux JO de Rio (source photo lemonde.fr)

C’est bon, vous pouvez arrêter de rentrer le ventre, les JO sont finis.

Je suis d’accord c’est épuisant de regarder tous ces athlètes – sans une once de gras qui dépasse du maillot – s’échiner à gagner des médailles en jouant leur carrière sportive sur des épreuves de quelques secondes pour certains. On est quand même mieux sur le canapé. D’ailleurs on dit bien encourager de tout son cœur, pas de tout son corps. Et quand on voit qu’un sportif de haut niveau évolue dans un univers où le croissant aux amandes est banni, je dis à quoi bon continuer de vivre ?

Cependant, certains d’entre-nous ne sont pas restés inactifs sur leur sofa : serrage de fesses en soutien à Simone à la poutre, séries d’abdos pour soutenir Michael Phelps au papillon, réessayage de bikini toujours pas à la bonne taille (mais est-ce vraiment la faute du bikini?) pendant l’épreuve de beach-volley. Bref, 15 jours d’efforts intenses pour un résultat flagrant… d’inefficacité. Mais qu’on se rassure, c’est la rentrée et les clubs de sport ouvrent leurs portes. On peut être sûr que les clubs de boxe ou de handball vont voir leurs inscriptions grimper en flèche, je suis moins convaincue pour la marche rapide en revanche…

Mais peut-être faut-il malgré tout mettre un bémol à tout cet enthousiasme post-olympique. Je citerai un dialogue tenu avec une amie pas plus tard qu’hier soir :
C : « La boxe ça a l’air trop bien ! J’aimerais trop en faire ! »
Moi (naïve) : « Tu vas t’inscrire alors?! »
C : « Non »

Même s’il est vrai qu’on peut se découvrir des passions insoupçonnées aux JO comme le plongeon, la lutte ou le saut à la perche, il y a quand même une épreuve qui m’a laissée de marbre : le pentathlon moderne. Déjà, qu’on m’explique ce sport svp. Quel rapport entre courir, savoir nager, tirer au pistolet, se battre à l’épée et monter à cheval ? Qui plus est, un cheval tiré au sort ! Je me demande vraiment à quel moment ça a basculé quelqu’un a proposé de créer cette épreuve et surtout un autre quelqu’un lui a dit « banco ! ». A mon avis, ils étaient dans une réception, en costume (oui j’imagine que ce sont des hommes qui ont pris cette décision, pas parce que c’est une idée débile, mais parce que les femmes ont sûrement au CIO tout le poids habituel qu’on leur connaît dans les institutions bien pensantes – n’oublions pas que l’important c’est de participer Mesdames – pour valider un sport olympique, surtout en 1912, date de création du pentathlon moderne. Je referme la parenthèse féministe), donc ils étaient en costume à hésiter devant des petits fours répartis sur les tables quand soudainement l’idée fulgurante leur est venue qu’un peu de tout ne pouvait pas nuire. En gros, le pentathlon c’est l’apéro dînatoire du sport, mais où on n’aurait que des branches de céleri et des têtes de choux-fleurs à tremper dans une sauce 0%. Faut dire qu’ils ont quand même choisi quasiment tous les sports les plus chiants à regarder (ah non, ils ont oublié le Taekwondo). Le cheval ? Sérieux, c’est ma médaille d’or du sport le plus soporifique, et je ne parle même pas du dressage. Regarder quelqu’un courir ? Usain Bolt où il y en a pour 9 secondes oui, mais des gens qui courent relativement normalement sur une distance relativement normale… Et je ne parlerai pas du tir au pistolet, palpitant. Quand je suis affalée sur mon canapé, je rêve d’inaccessible, de paillettes sur mon justaucorps, de smash à la Jeanne et Serge, pas de nager dans une piscine… Mais peut-être que le problème est là, j’en rêve mais pendant ce temps mes fessiers ne se musclent pas par magie. Merci les JO de me faire prendre conscience que je suis un échec physique.

Je vais retourner voir The Walking Dead, au moins là pas de compétition pour savoir qui est le mieux foutu !

Des walkers enchaines de la serie the walking dead

Crédit photo : Gene Page/AMC

Si vous aimez, partagez !Email to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Google+
Google+

5 commentaires

  1. Guillaume

    Merci Sylvaine ! Tes billets sont toujours un plaisir à lire :)

  2. Caro

    C’est marrant cet article et je me reconnais complètement ! Merci d’avoir publié « à la main »

  3. Nom *BECKER

    JE PENSE QU’IL FAUT JUSTE REGARDER CE QUI NOUS INTÉRESSE ET SURTOUT NE JAMAIS SE COMPARER A CES SUPERS CHAMPIONS… ILS SE FONT TELLEMENT DE MAL AVANT DE POUVOIR GAGNER.
    C’EST DÉJÀ TRÈS BIEN DE FAIRE LE TOUR DU LAC DE BRIONNE A SON RYTHME!!

  4. sylv

    Pour vous servir, très chère soeur :)

  5. Elise

    Encore un article qui m’a bien fait rire en ce vendredi matin. Tu as égayé ma journée sis’

Publiez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique. Champs obligatoires *

Date de publication : 26 août 2016