Do you brunch solidaire, Biloute ?

nef ou se prend le brunchParce qu’un peu de solidarité n’a jamais fait de mal et peut même nourrir son homme, ce weekend je suis allée bruncher avec les copines dans un ancien couvent réhabilité par l’association Aurore en cantine-bibliothèque-salle de yoga-salle d’expos-centre d’hébergement d’urgence. Alors non, les personnes dans le besoin ne dorment pas dans la cantine, ils ont des logements dans une autre partie du bâtiment, je précise au cas où certains se verraient déjà enjamber les sacs de couchage pour accéder au buffet.
Ce dimanche, pour 20€, c’était brunch Ch’ti, et j’ai donc pour la première fois de ma vie goûté au Maroilles ! Il avait été chauffé jusqu’à devenir liquide et ensuite répandu sur une tranche de pain : magnifaïk ma chérie ! On a aussi eu le droit à une soupe de betteraves, une salade d’endives vinaigrette moutarde, du lard et des pommes de terre sautées, pas des frrrites, une compote de poire et une tarte au sucre à la vergeoise. Hé ouais une tarte – au – sucre !

Non seulement c’était Ch’ti mais c’était bio et c’était bon. Je vous le recommande donc de votre bon cœur M’sieurDame : l’Archipel, à deux pas de la Place de Clichy, 26 bis rue de Saint-Pétersbourg. On remarquera le côté communiste de l’adresse, coïncidence ? Enfin communiste plutôt à la Arlette, qu’à la Joseph…

(Petite dédicace à mon ami Ch’ti Jeff qui n’avait donc pas tort au sujet du Maroilles. Damned!)

 

 

Si vous aimez, partagez !Email to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Google+
Google+

2 commentaires

  1. Elise

    Essaie aussi le poulet au maroille aux vieux de la vieille de Lille, c’est une tuerie :))

    Nous on a tarte au sucre à la crème à Montréal,à se damner !!!!! Promis tu gouteras.

  2. Jeff

    Je suis tout fier et ému ma Sylvaine!
    Bientôt tu tremperas ta baguette au maroilles dans ton café pour le petit déj, et là il n’y aura pas plus ch’ti que toi ;-)
    Plus sérieusement, entrecôte sauce au Maroilles c’est une tuerie!

Publiez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique. Champs obligatoires *

Date de publication : 10 février 2016