Encore un miracle de la planète sport

miracle sport photoshop Parce que j’aime vivre sur la corde raide au quotidien, en prenant par exemple  l’ascenseur qui grince bruyamment au risque de me retrouver au fond du parking ou en  portant un slim satiné alors que je ne rentre plus dans du 38 depuis mes 14 ans, et parce  que cette témérité m’ouvre chaque jour de nouveaux horizons, cette semaine j’ai testé  pour vous : l’AQUABIKE.

C’est-à-dire faire du vélo dans une baignoire. Dit comme ça, ça a l’air ridicule et ça l’est tout à fait en vrai (voir photo plus bas). MAIS il paraît que c’est bénéfique pour la silhouette alors comme la majorité des filles qui l’ont essayé, ma conviction est à la hauteur du prix que je paye. Et l’aquabike, ça vend du rêve : redessine et muscle votre corps, soulage les jambes lourdes, prévient les maladies cardio-vasculaires qui sont la 1ère cause de mortalité dans le monde, oui DANS LE MONDE, bref du petit miracle en paquet de douze.
Alors comment se passe une séance ? Vous mettez votre maillot de bain, merci, vous allumez la TV (mais oui c’est du vrai sport puisqu’on vous le dit !), puis vous entrez dans votre baignoire en ouvrant la petite portière (non ce n’est pas une vraie baignoire, je vous rappelle qu’il a fallu y faire entrer un vélo, c’est le but). La baignoire se remplit doucement pendant que vous pédalez puis continue de se remplir jusqu’à la taille et c’est là que le déluge commence. Phénomène paranormal de fou : l’eau ça éclabousse. Donc si vous avez posé vos vêtements secs à côté de la baignoire, sachez qu’ils ne le sont plus.
Il y a cependant une règle fon-da-men-ta-le à respecter mais qu’il n’est pas toujours simple d’appliquer, surtout pour les aventurières dans mon genre, c’est de ne toucher à RIEN. On évite donc de prendre la télécommande pour zapper toutes les 30 secondes car bizarrement elle n’est pas étanche, on évite de tester si la porte de la baignoire est bien fermée… en essayant de l’ouvrir, on ne tripote pas l’écran tactile, bref on pédale point-barre et à la limite on peut se poser des questions du style « est-ce que cette baignoire est d’une quelconque façon reliée au courant électrique ? ». Ça paraît bizarre comme interrogation mais j’ai vécu avec une colocataire chilienne à une époque lointaine qui retirait son linge de notre machine à laver avec des spatules en bois. Pourquoi ? Parce que sinon elle se prenait des coups de jus. Non elle n’avait pas pensé à appeler l’électricien, non ça ne lui semblait pas étrange d’utiliser les couverts à salade pour récupérer ses slips, non on ne s’entendait pas très bien. Bref.

En conclusion, j’ai fait une seule séance d’aquabike donc l’effet sur la cellulite, ne nous cachons pas que c’est l’objectif, c’est pas tant de pédaler dans l’eau qui me plaît, est pour le moment nul mais j’ai bon espoir… comme pour tous les nouveaux trucs révolutionnaires qui peuvent vous faire ressembler à la bombasse en photo(-shopée) sans trop d’effort. Le jour où un gars dépose le brevet, j’achète toutes les actions.

Bougez plus pour manger plus !

 

aquabike

ob_a3f0cc_fille-enthousiaste

 

Si vous aimez, partagez !Email to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Tagged with:    

Publiez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique. Champs obligatoires *

Date de publication : 30 janvier 2014