Une journée au rodéo de Ballarat – Australie

Un samedi, j’ai accompagné Kylie au rodéo de Ballarat pour faire marcher son business de vente de santiags, ou cowboy boots comme ils disent ici. Ballarat est une petite ville de l’époque de la ruée vers l’or, à 2 heures de Melbourne. Je ne sais pas s’il y avait encore de l’or à trouver mais nous on était là pour faire de l’argent ahah, donc direction le champ du rodéo. Début des festivités à 16h, fin à 21h30, suivi d’un bal country évidemment.

cork hat australien

Attention, ce cork hat est porté par un professionnel de la classe, ne tentez pas de reproduire cette scène chez vous

Tout ce que vous imaginez du rodéo était bien là :
– les cowboys et les cowgirls :
Comme je le faisais remarquer à Kylie, ils jouaient vraiment tous le jeu à venir habillés total look western avec chapeau, bouclon de ceinture, boots et jeans. Oui, sauf qu’en fait ils ne jouent pas du tout, c’est leur tenue habituelle, m’a-t-elle dit. Oups… Ils ont de la chance, faut dire que le chapeau de cowboy va bien à beaucoup de gens, contrairement au traditionnel cork hat ou chapeau anti-mouches australien…
– les chevaux et les taureaux
– les lassos et les fouets
– les box en fer et les gradins
– le taureau mécanique
– et bien sûr : la bouffe !

potato twist

Le potato twist, à importer d’urgence !

Et c’est là que j’ai découvert le potato twist, une invention culinaire de génie ! Instructions pour faire un bon potato twist : découpez une grosse pomme de terre en guirlande puis plantez-la sur un pic en bois, comme une brochette. Trempez-la ensuite dans du beurre fondu puis dans l’huile à frire. Ajoutez du sel. Et voilà ! C’est dé-li-cieux. Et super diététique vu que Kylie qui s’est lancée dans un challenge sportif de 12 semaines et se lève tous les matins à 5h30 pour aller à la salle de gym m’a demandé de me cacher pour manger ma chip-on-a-stick (littéralement « Frite sur un pic »).

Ah oui pardon et le rodéo dans tout ça ? Ça ne consiste pas seulement à essayer de tenir plus de 8 secondes sur un cheval ou un taureau « sauvages ». Il y a aussi la barrel race, où les participants doivent faire un parcours de rapidité à cheval entre des tonneaux de fer,  et l’épreuve du lasso où il faut attraper les vachettes par la tête et les pattes. Mais le clou, c’est bien sûr les taureaux, et autant dans les films ça dure 10 minutes, autant dans la réalité faut pas rater le lâcher de la bête parce que les cowboys ont vraiment du mal à tenir dessus.
Je n’ai pas vu de femmes faire de rodéo ce soir-là, en revanche elles faisaient les courses (de chevaux je précise) et le lasso. Mais j’ai lu que toutes les épreuves leur sont aujourd’hui ouvertes.

Je ne suis pas devenue fan de rodéo depuis mais l’ambiance était très sympa. Les gens étaient relax, venaient à notre stand essayer des bottes ou juste bavarder ; un gars m’a parlé de boucles de ceinturon pendant 5 minutes et aussi de ses vacances dans le Territoire du Nord je crois bien, mais je dois avouer qu’en plus d’avoir du mal avec l’accent, je suis encore prise au dépourvu par ces conversations avec de complets étrangers qui sont vraiment des conversations. Ce que je veux dire c’est qu’ici quand on passe à la caisse d’un supermarché par exemple, la caissière vous demandera toujours si ça va, si vous passez une bonne journée et elle attend une réponse ! Une vraie réponse. Concept ultra-novateur pour nous, non?

Pour en finir avec le rodéo, justement celui-ci s’est terminé par un bal country. Les danses en ligne font toujours fureur mais pas de groupe live ici, le DJ passe du Blake Shelton sur son Mac. Hé oui, le cowboy est moderne. Ce qui ne l’empêche pas d’être toujours un gentleman : imaginez un cowboy de 20 ans qui vous salue d’un « How are ya, ladies » en inclinant son chapeau pendant qu’à l’arrière-plan, d’autres jeunes imbibés rejouaient le Far-West en faisant claquer leurs fouets. Je pense que quelques-uns ont dû finir la nuit balafrés, mais ils pourront toujours raconter l’histoire autour d’un feu de camp sur un air de banjo.

Bref, le rodéo à Ballarat ? It’s gold, mate!

  • cowboys sur leurs chevaux au rodeo de ballarat
Si vous aimez, partagez !Email to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

5 commentaires

  1. Greg

    J’adore…

  2. sylv

    Je suis sûre que ça vous aurait plu ! et puis vous auriez pu goûter le potato twist ;)

  3. Emmanuelle

    Et moi qui croyais que c’était comme ça que à la TV !!! Ca m’aurait bien plus comme journée !

  4. Geoffrey

    Ça m’aurait trop plu cette journée! Moi aussi au début au Quebec, quand je disais Santiags, ils ne comprenaient pas….. D’ailleurs, j’ai jamais vu la marque Santiags ici…

  5. Léonor

    C’est trop fort !!!

Publiez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique. Champs obligatoires *

Date de publication : 25 février 2015