Intermède paradisiaque à Kanhangad, Kerala

Nous voilà arrivés dans la province du Kerala. On a donc atterri ce matin à Bengalore et là commence une partie difficile de notre voyage, sans doute les 3 jours les plus pénibles de notre périple puisque nous séjournons dans un hôtel 4 étoiles avec bungalows en bord de mer, piscine, 30 degrés dehors et quasi pareil dedans. On est obligés de porter des shorts, de se baigner, de se reposer dans les hamacs accrochés entre 2 cocotiers, c’est pas une vie. Des fois, on se demande pourquoi on s’embête à voyager si loin quand on pourrait être bien tranquilles dans son 30m2 parisien sans balcon et sans cocotier. Oui, pourquoi?

Mais on l’a quand même mérité cet hôtel, après 2 heures passées en voiture à éviter celle des autres. Greg nous a dit avoir vu sa vie défiler devant ses yeux. Je ne comprends vraiment pas pourquoi, on avait 15 bons centimètres avant de heurter ce camion… Ah oui, c’est vrai que j’ai donné l’adresse de ce blog à mes parents. Bon papa, maman, pas la peine de vous inquiéter.. c’est pas moi qui conduis !

Je ne peux pas mettre de photos, j’ai oublié mon câble…, mais je pourrais bien sûr vous décrire ici la beauté de la plage et de cette plantation de cocotiers sur laquelle je vais ouvrir les portes de mon bungalow chaque matin, les couleurs chatoyantes des hibiscus, le service attentif des employés dont nous sommes les seuls clients au fait, mais non je ne suis pas comme ça.
Bon, je vous laisse je dois impérativement retourner à la piscine où Laurence et Greg sirotent un MaiTai (OK ça, c’est pas tout à fait vrai parce qu’il n’y a pas d’alcool dans ce bled). En réalité, je suis déjà au bord de la piscine et j’entends un oiseau dans un arbre, et le bruit qu’il fait me fait penser au son des touches d’un iPhone ! Faut vraiment que je me relaxe, je vais aller voir s’ils font des massages ici.

Si vous aimez, partagez !Email to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Tagged with:    

Publiez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique. Champs obligatoires *

Date de publication : 6 janvier 2013