Niteroi : convalescence post-carnaval de Rio

plage de niteroi pres de rioAprès quasiment une semaine de carnaval, un peu d’air et un peu moins de monde nous ont paru une bonne idée, on est donc partis direction Niteroi, ville balnéaire à une quinzaine de kilomètres de Rio. Amelia, notre hôte à Santa Teresa, nous a emmenés en voiture par les échangeurs et les voies express de Rio où des bâtiments attendent d’être démolis pour laisser place au tramway prévu pour la Coupe du Monde de foot, dans 4 mois… Ça paraît un peu juste comme timing.
Sur les voies express, on conduit vite, sans clignotant, en changeant de file voire en zigzaguant. Là je me suis félicitée qu’on ait annulé la location de voiture qu’on avait prévu et dont j’étais le chauffeur attitré. A Niteroi, on a choisi la plage d’Itacoatiara, superbe au pied d’une grande colline, sable blond, eau fraîche et vagues puissantes. On trouve donc du surfeur, en nombre, mais du surfeur qui se jette en meute sur les vagues, autant dire que comme je tiens à mon sourire ultrabright obtenu au prix de 4 années d’appareil dentaire (ici beaucoup portent des appareils à l’âge adulte, si on m’avait dit un jour que ce serait à la mode..) je me suis éloignée de Point Break. Grand bien m’en fasse puisque le plus grand danger qui me guettait ce n’était pas les planches de surf mais le choix stupide d’un bikini inadapté aux rouleaux brésiliens.
Justement, ça m’amène à quelques considérations sur les coutumes à la plage. C’est vrai que les Brésiliennes portent des tangas et des strings, mon bikini ici on appelle ça une gaine. J’ai remarqué quelques prothèses de fessiers, pour avoir les fesses rebondies. Comment je l’ai vu ? Déjà j’ai jamais vu de muscle à cet endroit précis du fessier, et non je ne me repose pas que sur l’étude du mien !, ensuite même en faisant de la samba tous les jours je ne suis pas sûre qu’on puisse obtenir des fesses aussi surnaturelles pour certaines.homme sous son parasol a niteroi rio
Une autre habitude qui va surprendre quelque peu je pense, ce sont ces femmes qui s’étalent une crème blanche au pinceau sur le corps pendant qu’elles bronzent. Ça m’intriguait qu’on s’étale de la crème solaire au pinceau, et encore plus qu’on s’étale de la crème solaire tout court quand cesurfeur sur la plage de niteroi a riortaines sont déjà couleur caramel brûlé (je me demande si le cancer de la peau fait des ravages au Brésil aussi). Alors en fait, ces femmes s’étalent de l’eau oxygénée, oui comme pour éclaircir les cheveux sauf que là c’est pour les poils. Ouais c’est pas ultra-glamour on est d’accord.
Après toutes ces considérations sociologiques procurées par mon immersion brésilienne, comme aussi par exemple les jours de la semaine qui n’ont pas de nom (! Ah oui ça, fallait que je vous le dise : le samedi c’est sabado, le dimanche, domingo, mais les autres jours c’est Segunda feira (le 2e jour, le lundi, car la semaine commence le dimanche ici), 3e jour, 4e jour, etc) donc après toutes ces remarques pertinentes disais-je, je conclus ici mon récit de mon séjour au Brésil et vous recommande chaudement d’y aller !
Oubliez les « c’est dangereux, surtout pendant le carnaval », parce qu’à part si vous décidez d’aller fumer du crack avec vos potes de la favela, il n’y a aucun souci à se faire, pas plus que dans d’autres grandes villes. D’ailleurs s’il y a une chose que je retiendrai de Rio pendant le carnaval, c’est l’énergie incroyable et le bonheur qui se dégagent des Cariocas pendant cette période de fête. Je me suis dit que j’allais essayer d’importer tout ça à Paris mais quand je me retrouve le matin devant mon armoire à me demander si le beige ça va bien avec le noir, je me dis que c’est pas gagné ! Heureusement que j’ai ramené avec moi ma couronne rose fluo clignotante !
Adeus
pecheur sur la plage de niteroi a rio
Si vous aimez, partagez !Email to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Google+
Google+
Tagged with:    

Publiez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique. Champs obligatoires *

Date de publication : 5 mars 2014